J'voudrai tant que tu me dises

J’voudrai tant que tu me dises

Si tu m’prends enfin cerise

Tu tricotes autour de moi

J’me suis fait toute belle pour toi !

 

J’voudrai tant que tu t’exposes

Que ton cœur s’ouvre et puis ose !

On pourrait se marier

Ensemble tout réinventer.

 

Chaque matin tendre câlin

Se toucher comme un refrain

Tout heureux réassurés

On irait chacun rêver !

 

Puis le soir serait l’accueil

D’une journée aux blanches feuilles,

Je te dirai des mots doux

Toi tu caresseras mon cou !

 

© Intime-Imagination: Marie-Anne Ambry

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site